Ornithos 24-2, 2017, pp. 118-119

Ornithos 24-2, 2017, pp. 118-119

View in PDF


llustrated Checklist of the Birds of the World
Volume 2: Passerines

Del Hoyo J. &Collar N. (eds), 2017, Lynx Edicions, Barcelone, 1012 p. (225 €)

Cette derni ère liste des oiseaux du Monde, dont vo ici  le second et dernier volume (Passereaux), représente  un travail colossal, inégalé jusqu'ici et qui fera date  dans l'histoire de l'ornithologie. Plusieurs listes existent  déjà (Clements, Howard et Moore, 10C, etc.), toutes  sensiblement différentes l'une de l'autre et aucune ne  faisant l'unanimité. Les 16 volumes du Handbook of  the Birds of the World en donnaient une autre, qui bien  que servant de base à cette nouvelle liste, a encore été  modifiée ici pour s'adapter à une nouvelle méthodologie.  L'utilisation de critères (dits de Tobias et al.),  aussi objectifs et simples que possible (morphologie,  plumages, vo ix, etc. mais aussi génétiques) permettent  de séparer les espèces et tiennent compte de plus de  1000 publications récentes rien que sur la taxonomie  des passereaux. Le résultat (10957 espèces existantes  dans le monde et 157 éteintes récemment) ne sera pas  accepté par tous et sera probablement modifié régulièrement  à l'avenir, au gré des nouveaux arbitrages et  découvertes, mais il a l'avantage d'être une étape que  nul ne pourra ignorer et qui , entre autres, est la liste  officielle de Birdlife International, référence oiseaux de  la Liste rouge de l' UICN. Le travail présenté est impressionnant  et unique. Pour chaque espèce sans exception  figurent les noms latin, anglais, français, espagnol et  allemand, ainsi que les noms utilisés ou plus anciens  s'il y en a. Puis viennent les «notes taxonomiques»  documentant l'historique précis de la dénomination  de l'espèce et surtout les raisons du choix retenu (genre et espèce), les in certitudes éventuelles, la valeur des  différentes sous-espèces, notamment celles appelées à  être plus tard élevées au rang d'espèces ou au contraire  à être abandonnées. Elles sont alors sou lignées en couleurs  différentes. La distribution de chacune des sous-espèces  est donnée précisément et complètement. Face  à ces textes, chaque espèce est représentée, avec souvent  ses principales sous-espèces (12629 illustrations)  ainsi qu'u ne carte de répartition très précise (6649 au  total) grâce à un élargissement sur la seule zone occupée  et de Aèches de couleur pour pointer les localités trop petites. Nombre d'entre elles ont été refaites par  rapport aux volumes du HBW. Il y a certes bon nombre  de splits supplémentaires, dont la plupart cependant  avaient déjà été adoptés ou suggérés dans certaines  des listes antérieures, mais ils sont compensés par ceux  qui, proposés dans l'une ou l'autre des listes précédentes,  n'ont pas été retenus ici. La nouveauté principale,  ennuyeuse pour l'observateur, est l'adoption  d'un grand nombre de nouveaux noms de genres, sans  compter les changements de distribution de certaines  espèces entre genres, voire familles. Certes, ces nouveaux  arrangements ou dénominations des familles  sont dûment justifiés par les règles de nomenclature  ou les découvertes récentes en génétique, mais dans  quelle mesure seront-ils adoptées par l'ensemble de la  communauté ornithologique? On dispose en tout cas,  avec le premier volume sur les non-passereaux, d'une  mise au point moderne, remarquablement illustrée  et précisément documentée sur l'avifaune mondiale,  ce que n'offrait aucune des listes précédentes, et qui  devra servir de référence, même pour ceux qui ne partageront  pas tous ses choix taxonomiques. Le prix (ou  le poids) pourra en arrêter certains, mais il est parfaitement  justifié par la qualité, la densité et l'abondance  du contenu que même les précédents volumes de la  collection n'avaient pas encore atteintes. La version  informatique (HBW Alive, payante) offre certes un  contenu plus développé et régulièrement mis à jour,  mais si dispersé que cette version papier synthétique  restera longtemps une référence incontournable.   

Jean-Marc Thiollay